Politique Internationale - La Revue n°93 - AUTOMNE - 2001

sommaire du n° 93
BEN LADEN ET SES FRERES
Article de Olivier Roy
Directeur de recherche au CNRS (laboratoire " Histoire du domaine turc ") et directeur d'études à l'
en français
in english
en español
en français

Contrairement à ce qu'une analyse trop rapide pourrait laisser penser, les attentats du 11 septembre ne relèvent pas à proprement parler du radicalisme islamique. A la différence des terroristes qui, depuis les années 80, se réclament de la cause palestinienne ou de l'islam, Ben Laden n'a, en effet, aucune stratégie politique. Il ne poursuit aucun objectif réalisable. La destruction du World Trade Center n'est que la mise en scène symbolique de l'Apocalypse. Et rien d'autre. Les grands mouvements islamiques classiques ont tous condamné l'attentat. Inversement, ceux qui soutiennent Ben Laden n'appartiennent pas à cette mouvance. C'est cette déconnexion qu'il importe de souligner si l'on veut comprendre le phénomène Ben Laden. Fruit de la mondialisation, les réseaux Ben Laden ne connaissent pas de frontières. Ils n'ont ni patrie, ni base sociale, aucun programme, si ce n'est l'application de la charia. En un mot, le système Ben Laden relève plus de la secte que du mouvement politique.

Notes :